INFECTIONS URINAIRES CHEZ L’ENFANT pdf

Modérateur : Super modérateurs

Répondre
Avatar du membre
Algeriemedic

Modérateur
reputation : 634,00 
Messages : 417
Enregistré le : 29 janv. 2021, 12:50
Filière : Médecine
Gender :
Pays :
Algerie (dz)
Algerie

INFECTIONS URINAIRES CHEZ L’ENFANT pdf

Message par Algeriemedic »

INFECTIONS URINAIRES CHEZ L’ENFANT
PRINCIPALES UROPATHIES MALFORMATIVES OBJECTIFS
- Définir une infection urinaire (IU)
- Technique de réalisation de l’ECBU (clé de voûte du diagnostic d’IU)
- Préciser la localisation de l’infection urinaire (IU haute = pyelonéphrite aigue, IU basse = cystite).
- L’infection urinaire survient elle sur un arbre urologique sain ou malade (intérêt de l’imagerie).
- Traitement actuel de l’infection urinaire en fonction de son siège.
- Préciser les caractéristiques cliniques et radiologiques des principales uropathies malformatives révélées par une IU.
INTERETS Problème important en pratique pédiatrique courante car :
- Incidence élevée = elles viennent après les infections respiratoires et digestives, au troisième rang des infections touchant l’enfant.
C’est la deuxième cause de prescription d’antibiotiques. - Polymorphisme des manifestations cliniques s’expliquant par : la grande diversité des affections regroupées sous le terme d’IU allant de la PNA aiguë sur uropathie malformative en passant par la cystite aiguë et en arrivant à la bactériurie asymptomatique. Ce polymorphisme clinique est également secondaire à l’âge de découverte de l’IU.
Les signes sont d’autant plus trompeurs que l’enfant est jeune.
- La clé de voûte du diagnostic d’IU est l’examen cycto- bactériologique des urines. Pour être fiable, il doit être réalisé avec une grande vigueur.
- Le risque de survenue de cicatrices parenchymateuses est évalué selon les études de 8 à 33%. Ces dernières peuvent être, par leur multiplication, le point de départ d’une HTA ,voire d’une insuffisance rénale chronique.

I / - DEFINITION DE L’INFECTION URINAIRE
L’infection urinaire (IU) est définie par la présence d’urine bactériurie ≥ 105 germes/ml, le plus souvent associée à une leucocyurie > 10.000/ml. On distingue :
- La pyélonéphrite aiguë (PNA) qui est une infection bactérienne avec invasion tissulaire intéressant à la fois le bassinet et le parenchyme rénal.
Dans ce cas, le risque immédiat de septicémie existe, particulièrement chez le nouveau né et le nourrisson.
Le risque ultérieur est la survenue de séquelles parenchymateuses pouvant être responsable d’une hypertension artérielle voire d’une insuffisance rénale chronique.
- La cystite ou infection urinaire basse symptomatique ne touche que la vessie et ne menace pas le parenchyme rénal
Pdf complet sur https://mega.nz/file/mrAz3YZI#s6tYC96XK ... fP_Q79HcWs


Répondre
  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message