DEVELOPPEMENT PSYCHOMOTEUR DE L’ENFANT DE 0-3ANS pdf

Modérateur : Super modérateurs

Répondre
Avatar du membre
Algeriemedic

Modérateur
Points : 648,00 
Messages : 419
Enregistré le : 29 janv. 2021, 12:50
Filière : Médecine
Gender :
Pays :
Algerie (dz)
Algerie

DEVELOPPEMENT PSYCHOMOTEUR DE L’ENFANT DE 0-3ANS pdf

Message par Algeriemedic »

DEVELOPPEMENT PSYCHOMOTEUR DE L’ENFANT DE 0-3ANS

I) EVALUATION NEUROLOGIQUE DU NOUVEAU-NE

Elle doit être réalisée chez un nouveau-né en phase d’éveil et 1 h après la tétée.
De la naissance à l’âge d’un mois, la palpation et les mensurations du crâne sont des actes primordiaux.

1- L’examen des fontanelles.
Doit se faire en position demi-assise et en dehors des pleurs Taille de la fontanelle antérieure= 2 /2cm, on apprécie aussi si elle est tendue ou déprimée, elle se ferme en moyenne entre 12-15 mois

2- L’examen des sutures.
Il recherche soit une disjonction ou un chevauchement ; la suture sagittale et la pariéto-occipitale ont souvent une longueur de 4-5 cm pendant le 1er mois, un écart de la suture pariétotemporale de plus de 3 mm doit évoquer une HIC, la perception d’un bourrelet au niveau de la suture pariéto-occipitale doit attirer l’attention sur un déficit de croissance crânienne.

3- étude de la posture
Chez le nouveau-né, il existe une dissociation de la fonction musculaire de sorte qu’il présente une hypotonie axiale et une hypertonie des fléchisseurs des membres d’où l’attitude en quadri flexion des membres qui se corrige avec le temps par l’acquisition progressive du tonus axial et du relâchement du tonus des membres.
La tête est le plus souvent en légère rotation : le menton est à mi-chemin entre le sternum et l’acromion, de même qu’il existe une hypertonie des extenseurs de la nuque «espace entre le plan d’examen et la nuque»

4- étude de l’activité spontanée
a) Etude du tonus passif De nombreuses manœuvres « étirement, appréciation des angles » permettent d’évaluer le tonus passif, exemple :
- Le retour en flexion des membres : cette manœuvre traduit la résistance des fléchisseurs à l’étirement des extenseurs ; normalement, les avant-bras sont fléchis sur les bras, lorsqu’on les amène en extension et on les relâche brusquement, il y a reprise de manière passive et vive de la 1er position à la manière d’un ressort.
- La manœuvre du foulard : lorsqu’on saisi la main de l’enfant et qu’on la rapproche de manière forcée vers l’épaule opposée normalement, il existe une résistance qui limite l’amplitude du mouvement, on observe alors la position du coude par rapport à la ligne médiane « au sternum » on parle d’hypotonie si le coude dépasse largement la ligne médiane

Pdf complet sur https://mega.nz/file/S3YVEALC#6RYWL01Qe ... lV8-uGy7BA


Répondre
  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message