Hyperglycémie durant la grossesse : un dépistage du diabète à améliorer

Modérateur : Super modérateurs

Répondre
Avatar du membre
Algerie medic

Modérateur
Points : 1 033,00 
Messages : 551
Enregistré le : 29 janv. 2021, 12:50
Filière : Médecine
Genre :
Pays :
Algerie (dz)
Algerie

Hyperglycémie durant la grossesse : un dépistage du diabète à améliorer

Message par Algerie medic »

Hyperglycémie durant la grossesse : un dépistage du diabète à améliorer

Par Corinne Tutin le 17-05-2021

« La prévalence de l’hyperglycémie durant la grossesse a doublé entre 2009 et 2015 où elle était de 10,4 % », a rappelé le Dr Nolwenn Regnault (Santé publique France, Saint Maurice), lors du congrès digital de la Société francophone du diabète organisé du 23 au 26 mars.
Il est important de dépister un diabète de type 2 après l’accouchement chez ces femmes, car une méta-analyse de 20 études a montré que 10 % d’entre elles développeront par la suite cette affection*.

L’étude entreprise, à partir du Système national des données de santé, sur 74 681 femmes non diabétiques ayant présenté en 2015 une telle hyperglycémie révèle toutefois que ce dépistage doit être amélioré car ce sont les femmes les plus à risque a priori qui sont malheureusement le moins concernées.

Globalement, le taux de dépistage 6 mois après l’accouchement était de 42,9 %. Ce qui est insuffisant mais toutefois mieux que les moins de 20 % rapportés en Grande-Bretagne et aux États-Unis. Mais, ce pourcentage était inférieur d’environ 20 % (0,78), si la femme habitait dans une commune très défavorisée en comparaison d’une commune favorisée.
Les femmes de moins de 18 à 24 ans étaient aussi bien moins dépistées que les plus âgées (0,73 par rapport
aux 25-29 ans), et il en était de même pour les fumeuses (0,65), ou dans une moindre mesure
pour les femmes obèses (0,93) ou ayant eu une césarienne (0,95). A l’inverse, les femmes
primipares (x 1,30), ayant eu une pré-éclampsie (x1,30) et celles ayant reçu une
insulinothérapie (x 1,75) étaient plus souvent dépistées.
« Le dépistage devra être accentué vers les sous-groupes de femmes y échappant le plus », a
insisté le Dr Regnault.
Sources :
congrès digital de la Société francophone du diabète organisé du 23 au 26 mars. D’après la
communication de N. Regnault (Saint Maurice).



Balises :
Répondre
  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message