Rhinite allergique

Modérateur : Super modérateurs

Répondre
Avatar du membre
Algerie medic

Modérateur
Points : 1 033,00 
Messages : 551
Enregistré le : 29 janv. 2021, 12:50
Filière : Médecine
Genre :
Pays :
Algerie (dz)
Algerie

Rhinite allergique

Message par Algerie medic »

La rhinoconjonctivite allergique est une manifestation de pollinose, avec l’asthme allergique, l’urticaire et l’angiœdème (plus rares).
Le grain de pollen, spermatozoïde du règne végétal, est un élément microscopique produit par les étamines des
plantes à fleurs.
Ceux responsables d’allergie sont anémophiles, c’est-à-dire transportés par le vent.
Pour assurer la reproduction, ils sont en effet émis en grande quantité, puis dispersés, et donc à l’origine des allergies polliniques.
Leur pouvoir allergisant est variable d’une espèce à l’autre.
L’allergène le plus incriminé dans la rhinite est celui d’acarien, puis viennent les pollens de graminées, d’arbres (cyprès, bouleau, frêne, aulne), puis les phanères de chat.
1 Leur répartition dépend de la région (cupressacées dans le sud-est, ambroisie en Rhône-Alpes, bouleau en région parisienne, dans le Nord et le Nord-Est de la France) et du calendrier annuel (fi g. 1 et encadré).

ÉPIDÉMIOLOGIE
D’après l’étude ISAAC, la rhinite allergique, identifi ée via un questionnaire standardisé, affecterait environ 3-4 % des enfants en début d’école primaire, puis 6 % des collégiens pour atteindre 10 à 15 % des adolescents.
2 Chez l’adulte, selon l’étude européenne de santé respiratoire, la prévalence est de 34,3 % à Montpellier,
de 30,8 % à Paris et de 28 % à Grenoble.3
Selon d’autres études, sa fréquence aurait triplé en 25 ans

Article complet sur [Vous devez être Inscrit et Connecté pour voir les liens]



Balises :
Répondre