Vitiligo chez un patient de 45 ans

Répondre
Avatar du membre
Algerie medic

Super modérateurs
Points : 2 033,00 
Messages : 961
Enregistré le : 29 janv. 2021, 12:50
1
Filière : Médecine
Niveau : Médecin généraliste
Genre :
Pays :
Algerie (dz)
Algerie

Vitiligo chez un patient de 45 ans

Message par Algerie medic »

Vitiligo chez un patient de 45 ans

Seen at my office

Cet aspect en lui-même (vitiligo) n’a rien de particulier si ce n’est son association à un diabète passé en moins d’une année d’un traitement oral par les antidiabétiques oraux à l’insuline. Ce patient est actuellement sous un schéma basal-bolus.

Il s’agit donc d’un diabète de type LADA qui se définit par la présence de marqueurs immunogénétiques spécifiques du diabète de type 1 chez des patients initialement considérés comme des diabétiques de type 2.

Diabète de la quarantaine + passage rapide à l’insuline + association à une maladie auto-immune (ici, un vitiligo) = Diabète LADA

Le diabète LADA (latent autoimmune diabetes in adults) est un diabète survenant à l'âge adulte associé à la présence d'anticorps anti-ilôts ne nécessitant pas d'insulinothérapie dans un premier temps. Cependant il existe un risque très élevé d'évolution vers une insulino-dépendance dans les 6 ans suivants la découverte du diabète et l'absence de diagnostic de LADA peut entraîner un retard au passage à l'insuline (environ 50% des patients deviennent insulinodépendants à six ans et la quasi-totalité à douze ans).

5 critères cliniques plus fréquents en cas de LADA :

- âge au diagnostic < 50 ans
- existence de symptômes d'hyperglycémie aiguë dans les 6 mois ayant précédé le diagnostic de diabète à type de polydypsie, polyurie, perte de poids involontaire
- IMC < 25 kg/m2
- antécédent personnel de pathologie auto-immune
- antécédent familial de pathologie auto-immune

Les pathologies auto-immunes prises en compte : les thyroïdites (Hashimoto et Basedow), la maladie coeliaque, la maladie d'Addison, l'anémie pernicieuse, le vitiligo, la pelade, la polyarthrite rhumatoïde, la maladie de Sjögren, les hépatites auto-immunes.

La présence d'au moins deux des critères cliniques identifiés (correspondant à un score clinique de susceptibilité au LADA > ou = 2) permettait de dépister un LADA avec une sensibilité de 90 % et une spécificité de 71 %. La valeur prédictive négative d'un score clinique de susceptibilité au LADA < ou = 1 était de 99 %.

Publié par Dr Bouferroum
Image


×
info! un nouveau programme de cotisations est mis en marche voir programme
Répondre

Créer un compte ou se connecter pour rejoindre la discussion

Vous devez être membre pour pouvoir répondre

Créer un compte

Vous n‘êtes pas membre ? Inscrivez-vous pour rejoindre notre communauté
Les membres peuvent télécharger nos fichiers , créer leurs propres sujets
C‘est gratuit et cela ne prend qu‘une minute

S’enregistrer

Se connecter

  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Retourner vers « Cas clinique,CAT »